Quel est le message?


Aujourd'hui 12 Avril 2020, jour de Pâques, je voulais partager avec vous ma réflexion concernant l'enseignement de cette crise...



Cela fait plusieurs jours que j'entends/lis des phrases du style "êtes vous prêts à reprendre à 300%?", "il faudra mettre les bouchées doubles pour permettre un sursaut économique", "vous ferez des semaines de 50h"...



Et en fait, ça me donne les gros yeux comme ça 😲 et un sourire comme ça 🙃...

Avant l'épisode #coronavirus les gens se plaignaient de leur conditions de travail, de devoir toujours faire plus, (pour moins), de ne pas avoir de temps pour eux, pour leur famille, de courir partout, et de faire une activité qui ne leur plaît pas pour seulement 5 semaines de congés à l'année.

Aujourd'hui le monde est à l'arrêt. Les gens ont davantage le temps pour eux et leur famille, pour organiser leur travail comme ils peuvent/veulent, d'organiser leurs journées à leur guise et ils se plaignent encore...


J'ai bien conscience que le confinement représente une privation de liberté surtout au niveau social, mais quand même... Moi je me demande où est la liberté quand on sort dans un bar toute la nuit pour oublier qu'on ne trouve pas de sens à notre boulot, quand on court pour prendre le métro, quand notre patron nous demande toujours plus de rentabilité, ou quand on se retrouve coincé à patienter dans les rayons d'un supermarché bondé... En revanche je sais où elle est lorsqu'on se balade dans la nature avec des personnes qu'on aime, qu'on va au restaurant passer un bon moment, ou chez notre maraîcher d'à côté chercher de quoi cuisiner.



En fait encore une fois tout n'est pas tout noir ou tout blanc. Rien n'est parfait, mais je pense qu'il faut savoir tirer le POSITIF dans chaque situation y compris dans ce confinement.

Je constate en fait que par nature les gens ont la plainte facile. La victimisation permet de ne pas passer à l'action. Avant ça n'allait pas, maintenant ça ne va pas et donc après ça n'ira encore pas.



Personnellement, je me refuse de développer cette "ça ne va pas tite chronique". Non pas que ma situtation soit plus confortable que celle des autres, non, (j'ai une entreprise à l'arrêt et ce n'est pas évident à gérer), mais plutôt car je ne tiens pas à cultiver le négativisme.



Je pense que cette crise est là aussi pour nous faire observer notre monde sous un autre angle... Pour revoir nos besoins essentiels, nos intérêts, nos priorités, nos pensées, notre façon d'aborder les difficultés, nos valeurs, notre adaptabilité... Mais également pour nous enseigner la valeur de la vie. Celle que l'on se crée, que l'on construit, et pas celle que l'on subit...



Alors pardonnez-moi, mais quand j'entends que lorsque le déconfinement sera annoncé, il faudra mettre les bouchées doubles voire triples pour sauver l'économie, ça me fait sourire (comme ça 🙃🙃🙃)! Hummmm, ont-ils vraiment compris que le monde ne reprendra pas là où il s'est arrêté? 🤔

L'économie a besoin d'être repensée et on nous en donne maintenant l'opportunité.



Personne, absolument personne ne sait ce qui va se passer après le confinement, et s'accrocher à ce qui existait avant c'est comme continuer de reculer pour éviter de voir et de changer...

Moi j'ai envie de construire autre chose, et croyez-moi, après le confinement, je continuerai de dormir 8h/nuit, de me reposer le dimanche, de continuer mes activités de loisir et de passer du temps avec ceux que j'aime.

Je suis endurante mais pas sprinteuse. C'est moins fatiguant et on tient plus longtemps!



Et vous dites-moi, qu'en pensez-vous de tout ça?



Ah mais au fait!! Joyeuses Pâques!!!

Prenez le temps d'apprécier ce week-end, et surtout prenez soin de vous!!



"Le moment présent a un avantage sur tous les autres, il nous appartient."

(Charles Caleb Colton)



Crédits photo: Pixabay




  • Noir Icône Instagram
  • Facebook Black Round
  • Noir LinkedIn Icône
  • Twitter Black Round

Du lundi au samedi 

9h-12h / 14h-17h

© 2020. Tous droits réservés à Fil Dream